Le retour de la revanche du SMS

Le saviez-vous, le sms, texto en français, ne sert pas qu’à rappeler à votre moitié de rapporter du pain ? C’est aussi un puissant allié pour votre business.
Vous avez un site, une mailing list, un Twitter, peut-être même un compte Snapchat. Vous êtes à la pointe de la com 2.0. Arrêtez tout ! Le top pour communiquer aujourd’hui, c’est le sms. Vous connaissez ?

La meilleure façon de faire passer un message

Vous lisez tous vos mails, vous ? Vos partenaires et prospects sont comme vous. Alors qu’on a tendance à laisser de côté les mails considérés comme promotionnels, on prend presque systématiquement connaissance d’un nouveau texto. De fait, on considère que le taux de lecture du SMS équivaut à 98 % et ce dans les 3 minutes qui suivent sa réception. Moins intrusif qu’un coup de téléphone, mais tout aussi direct, ce système touche son public de manière efficace d’autant que ses contraintes de rédaction (format court) ne permettent pas de tourner autour du pot. Avec un message direct, court, efficace vous augmentez vos chances non seulement d’être lu, mais aussi d’être compris et pris en compte. C’est de fait un outil de choix tant pour des opérations promotionnelles que pour le suivi d’un projet (“votre commande est prête, vous pouvez passer la récupérer aujourd’hui jusqu’à 19 heures”).

Un process facile

Que ce soit pour une campagne promotionnelle ou un échange d’information, les coûts sont réduits et le système opérationnel enfantin. L’émetteur peut rapidement programmer un envoi massif depuis son ordinateur grâce auquel il pourra également s’assurer que le message a bien été remis. Pour le destinataire, c’est la solution la plus simple, pas d’appli, pas de problème de connexion internet fluctuante…

Des applications nombreuses

Campagnes promotionnelles (voyez notamment les sms géolocalisés), infos, le sms est également privilégié pour la communication en interne et même entre machines.
Pour une productivité plus fluide, des coûts moindres et une augmentation sensible du chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire