Zen au bureau ?

Au boulot, on travaille, on déjeune aussi parfois… et de plus en plus on s’ouvre les chakras. Les séances de méditation, cri primal et autres business yogas font désormais florès dans la salle de réunion. Gadget marketing ou vraie bonne idée ?

L’idée de proposer des activités dans le cadre du travail ne date pas d’hier, mais a été largement développée par les grandes entreprises, celles de la Silicon Valley, mais aussi par les géants traditionnels du Cac 40. L’idée est à double tranchant : le sport c’est bon pour la santé, en facilitant son accès, on permet aux employés d’être en meilleure forme donc plus productifs ; en proposant du sport directement sur le lieu de travail, on s’assure aussi que l’employé ne s’éloigne pas trop de son poste. C’est comme on dit : win/win.

Bikram compta

La mode est aux disciplines zen, il n’est donc pas étonnant de les retrouver au menu des activités organisées dans les boîtes. De ce fait, les cours qui s’invitent en entreprise prennent de délicates nuances corporate : yoga et gestion du stress, taïchi deadline, méditation de gestion de crise…

Résultats

Il n’est pour l’instant, pas d’étude sérieuse qui s’intéresse aux résultats de telles démarches sur le long terme. Le DRH ou autre Happiness manager ne doit donc faire appel qu’à son bon sens au moment de signer. C’est-à-dire se poser les bonnes questions :

  • Ashram Kelly réussira-t-elle à assainir l’ambiance pourrie du bureau en vous faisant faire le poirier entre deux imprimantes ?
  • Le Lama Thierry saura-t-il déplacer la deadline avec des mantras ciblés ?
  • Se retrouver toutes deux en leggins va-t-elle aider Monique à supporter sa n+1 ?

En d’autres termes : si vous avez un problème de stress au travail, ce n’est sans doute pas en faisant intervenir un yogi 1 heure par semaine dans la cantine que vous le réglerez. En un mot : ne vous laissez pas avoir par les promesses de bonheur corporate de ces activités développées pour que vous les achetiez. Prenez-les pour ce qu’elles sont : une pause, un sport, un moment de rigolade… et prenez le temps de vous intéresser au moral de vos troupes pour traiter les problèmes en amont.

Laisser un commentaire