Des CDII et des Hommes. Mise en lumière du CDI Intérimaire

On connaît les CDD et CDI qui à eux seuls concentrent la quasi-totalité des contrats de travail existant en France. Voici un tout nouveau contrat qui se présente un peu comme un mix des deux.

Mais encore ?

Comme c’est écrit dans son nom, le Contrat à Durée Indéterminée Intérimaire s’adresse aux travailleurs intérimaires et aux entreprises qui en font l’usage.

Pour faire bref, il permet aux agences d’emploi d’embaucher en contrat à durée indéterminée des personnes à qui elles vont fournir des missions en échange d’un salaire minimum garanti, même pendant les périodes d’intermissions.

Créé en 2014, ce nouveau contrat de travail compte aujourd’hui 15 000 titulaires1, un chiffre qui double chaque année. OK, c’est encore presque insignifiant au regard des CDD et CDI, et par rapport au nombre d’auto-entrepreneurs ou d’intermittents du spectacle, mais l’objectif était d’atteindre les 20 000 cette année. Si le chiffre actuel de 800 nouvelles signatures par mois ne faiblit pas, ce premier palier sera atteint dans les temps.

Les jeunes dans la balance

Ça concerne en majorité les jeunes de moins de 25 ans (pour 34 % des titulaires dans les entreprises interrogées), les ouvriers non qualifiés (à hauteur de 51 %), et principalement les secteurs de l’industrie et des transports (qui réunissent à eux deux 70 % des contrats).

L’avantage immédiat pour le travailleur, c’est la sécurité de l’emploi : un chèque à la fin de chaque mois, ce qui facilite les démarches (euphémisme) si on veut obtenir un prêt ou louer un appartement.

Les inconvénients ? Heu… une plus grande flexibilité. De plus, on peut dire adieu à la prime de précarité.

Concernant les entreprises utilisatrices, la durée de mission peut atteindre 36 mois, et fini le délai de carence.

À destination aussi bien des PME que des grandes entreprises industrielles ou de la logistique, le CDII apporte une connotation plus sociale et plus de stabilité aux employeurs par rapport au traditionnel contrat de travail temporaire.

L’intérêt des agences est de diminuer la durée des intermissions, autrement dit de mieux gérer la disponibilité des travailleurs. Autre incidence positive pour les PME locales.

À l’essai jusqu’à la fin 2018 !

Laisser un commentaire