Les actions de préférence : un outil efficace (mais méconnu) pour les entrepreneurs

Vous souhaitez créer, développer ou même transmettre votre entreprise, mais trouvez que les solutions classiques de répartition du capital (par actions) bloquent votre avancement ? Vous cherchez une solution alternative pour « personnaliser » le pouvoir des associés ou les conditions de leur rémunération, selon les cas ? C’est possible, avec les actions de préférence.

Les limites des actions « classiques » trop rigides

Une action confère à son détenteur la propriété d’une partie du capital de l’entreprise, ainsi que des droits qui y sont associés, comme celui d’intervenir dans la gestion de l’entreprise. Pour faire simple, une action donne des droits politiques (avec le droit de voter), des droits financiers (notamment les dividendes) mais aussi des droits patrimoniaux (les actions entrent dans le patrimoine de son propriétaire).

Comment différencier les actionnaires ? Impossible. Le fonctionnement des actions classiques repose sur le principe que seul le nombre d’actions possédées permet de différencier les actionnaires. Oui, toutes les actions ont la même valeur et donnent les mêmes droits.

Les actions de préférence, levier de développement pour l’entreprise

En revanche, une action de préférence laisse à l’émetteur une plus grande liberté et confère des avantages différents aux associés. Ainsi, il est possible, au choix, de délivrer des actions à dividende prioritaire sans droit de vote (ADP) : pratique pour convaincre un investisseur qui souhaite vous financer sans interférer dans votre gestion et augmenter le capital de l’entreprise sans diluer le contrôle de certains actionnaires (les fondateurs par exemple).

À l’inverse, certaines actions peuvent avoir des droits de vote renforcés et ainsi être destinées à des personnes amenées à diriger ou reprendre le contrôle de l’entreprise. Bon à savoir, les droits « différents » peuvent être accordés à titre temporaire ou permanent.

Les actions de préférence sont ainsi un véritable outil de pilotage et de gouvernance d’entreprise, pour bien distinguer les rôles entre les actionnaires passifs et ceux impliqués dans la gestion.

Laisser un commentaire