De micro pauses en micro pauses

Si vous avez plus de 35 ans, la façon de travailler des vos collaborateurs les plus jeunes vous désarçonne sûrement. Ne mentez pas, parfois vous doutez même qu’ils travaillent vraiment à moins bien sûr que vous ne leur ayez confié une lourde tache en community management de leur propre compte Facebook…

La journée de travail

Il est 9 heures. Aurélie allume son poste de travail et va se concentrer à sa tâche jusqu’à l’heure du déjeuner. Elle sortira à midi et demi avec ses collègues puis elle s’y remettra jusqu’à 18 heures. Il arrive parfois que son téléphone sonne pour une affaire personnelle. Dans ces cas-là, Aurélie répond en chuchotant fébrilement « je peux pas te parler, je suis au travail, je te rappelle ce soir… », en priant pour que personne ne l’ait remarquée.
Ça vous rappelle quelque chose ? C’est comme ça qu’on travaillait au siècle dernier et encore il y a dix ans. Si vous avez connu cette époque, vous vous attendez sans doute à ce que vos jeunes collaborateurs agissent comme Aurélie. Vous savez quoi ? Ça n’arrivera pas.

Le gros mélange

L’avènement du Web et du smartphone y est pour beaucoup, les barrières entre la vie pro et la vie perso sont tombées. Les jeunes sont hyperconnectés et interrompre ce dialogue constant est une contrainte qu’ils jugent absurde, voire totalitaire (#pointGodwin). Est-ce qu’ils en oublient de travailler pour autant ? Non, mais ils bossent à un rythme totalement différent. Plutôt que de prendre des pauses rituelles comme Aurélie en son temps, Matteo et Leia font de nombreuses micro-pauses. Dans leur travail pour liker un chaton trop mignon, mais aussi dans leur vie perso pour envoyer un mail de boulot. Ils sont plus détendus avec le travail. Ça vous agace ?

Et si vous vous adaptiez ?

N’espérez pas transformer Matteo et Leia en employés modèles d’un autre temps, c’est peine perdue. Partant du principe qu’ils sont malgré tout bons dans leur boulot, la solution est sans doute de vous adapter en suivant ces quelques pistes.

  • Bannissez les horaires, fonctionnez par tâche ou par deadline, c’est plus parlant.
  • Favorisez le télétravail.
  • Facilitez la vie de vos collaborateurs en leur offrant des services à forte valeur ajoutée (conciergerie, salle de gym, etc.)

Et surtout… ne fliquez pas vos collaborateurs !

Laisser un commentaire