Le goût du ballon… de vin…

Il est peu de boissons que l’on consomme avec entrain depuis des millénaires. L’ambroisie… non. Le VIN ! En bouteille, en carafe, en pichet, au verre, on déguste entre amis, on consomme en famille, on trinque aux repas d’entreprise de fin d’année avec « tu sais la… la p’tite de l’accueil comment qu’elle s’appelle déjà »… Bref.

Et s’il est un sujet qui passionne les Français et dont les études ne cesseront probablement jamais de paraître, c’est la grande question : le vin est-il bon pour la santé ?

Un à trois verres par jour ?

La majorité d’entre nous tient pour acquis qu’un verre de vin nous préserve de tout un tas de fléaux modernes, à commencer par les maladies cardio-vasculaires. C’est le fameux french paradoxe. C’est une idée qui a de nombreux défenseurs. Une autre – idée – est que la plupart des études qui prouvent ce dernier point sont toutes biaisées, soit que les données analysées n’étaient pas recevables ou encore que les études avaient été commandées par l’industrie de l’alcool. Une chose est sûre, les Français aiment tant le vin qu’ils sont prêts à se disputer pendant des siècles pour en prouver les bienfaits.

Le vin pour tous

Peu de produits peuvent se vanter de séduire à la fois le rentier et l’ouvrier. En 2016, la consommation mondiale devrait atteindre les 34 481 milliards de bouteille (i). Avis aux performeurs, il reste encore quelques mois pour faire mentir les statistiques (#seconddegré). La capacité du vin à charmer tous les palais a permis au nectar de défricher de nouveaux marchés. Autrefois marginaux, les vins bios et les vins naturels ont aujourd’hui leurs propres salons. Plus surprenant, pour relancer une consommation qu’ils jugeaient insuffisante, les pros du marketing ont eu l’idée de s’adresser à ceux… qui n’aiment pas le vin ! S’en sont suivis la création et l’incroyable succès des vins aromatisés (pamplemousse, fraise, citron,etc.). Que les amateurs de tanin se rassurent, l’incroyable histoire du vin ne semble pas prête de s’arrêter tant son potentiel est protéiforme.
Tchin 🙂

(i) Étude VINEXPO par The International Wine and Spirit Research.

Choisir un vin

Vivino

 

Vivino est une application qui vous aidera à vous sentir moins seul(e) au moment de choisir une bouteille. En un instant, vous scannez l’étiquette et Vivino vous livre tout ce que vous avez besoin de savoir à son sujet, en particulier les avis des consommateurs. Fonctionnalité précieuse : elle enregistre et analyse vos préférences pour vous conseiller au mieux.
Plus d’infos sur www.vivino.com

Partager ses expériences gustatives

wineadvisor

 

WineAdvisor reconnaît aussi les vins, mais est plus axée sur la notion de réseau et de partage. Il existe une véritable communauté de « winelovers » dont vous pouvez connaître les goûts et la localisation. De plus, chaque utilisateur peut géolocaliser et noter les endroits qui vendent ou proposent du vin.
Plus d’infos sur www.wineadvisor.com/fr

Laisser un commentaire