Le hackathon, ou comment créer un produit en un week-end

D’abord apanage des codeurs cool de la Silicon Valley puis des startuper du Sentier, le phénomène s’est rapidement propagé partout. Axa, Orange, Pernod Ricard, la SNCF… ils y ont tous déjà goûté. Et vous ?

Keskakaton ?

Du grec « thon », apocope de marathon, grosse course de fond, et du nerd, « hack », piratage et plus généralement astuce, truc malin ; le hackathon consiste à bosser (la plupart du temps à coder) non-stop en équipe sur un sujet précis pendant un temps donné (en général, un week-end).

NB : si vous passez le WE seul à faire votre compta en négligeant toute vie sociale, ce n’est pas un hackathon (une astuce pour vous : le hackathon se fait en groupe et associé une dimension fun, voire festive).

Pour qui ? Pour quoi ?

Le hackathon peut servir divers intérêts.

Au sein de votre entreprise, ça peut permettre de :

  • Boucler quelque chose, une tâche de fond qui traînasse, selon l’idée fameuse du « on s’y met un bon coup et on n’en parle plus ».
  • Faire du teambuilding.

Mais en général, le hackathon, c’est aussi une compétition ouverte, un concours dans lequel différentes équipes ou entreprises vont pouvoir se mesurer.

Exemple : l’entreprise X conçoit un gadget et organise un hackathon pour en trouver des utilisations possibles (autres que celles qu’elle avait imaginées). Pour elle, c’est tout bénef, elle y gagne :

  • Des idées.
  • De la pub, du buzz.
  • Des contacts.
  • De futurs employés.

Pourquoi, c’est bien ?

On ne va pas se mentir, il s’agit quand même de travailler le week-end (la nuit, souvent), alors, vraiment, c’est bien ?

  • Il s’agit d’un travail sous pression « cool » : les idées fusent, l’émulation est réelle et l’ambiance particulièrement propice à un travail efficace.
  • Ça rapproche. Comme un festival ou une grosse fête de mariage… mais version corporate.
  • À l’heure du quinoa et du jus 100 % fruit, c’est l’une des dernières occasions de s’empiffrer de junk food toute la nuit.

Organiser ou participer à une telle manifestation présente de nombreux avantages pour l’entrepreneur. C’est un bon moyen de se faire connaître, de développer son réseau et de fédérer ses équipes, entre autres…

Deux écueils à éviter cependant : ne pas en faire une habitude pour que l’événement garde son caractère exceptionnel (et donc fun), et s’assurer que les collaborateurs sollicités sont bien partants pour l’expérience (ceux qui ont des contraintes familiales notamment).

Laisser un commentaire