#NouvelleÉconomie : Tous collabo(ratif)s ?

Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir redonner du sens à leur vie quotidienne. Trier leurs déchets, avoir une vie associative, aider leur prochain… L’entrepreneur d’aujourd’hui ne veut plus simplement gagner sa vie et créer son propre emploi… c’est l’ère de l’économie collaborative.

Buzz ou mouvement de fond ?

Si les Français considèrent que ces phénomènes sont de plus en plus relayés par les médias, on peut considérer que leur impact réel va bien au delà du simple buzz. Ils sont entre 60 % et 80 %i à se dire intéressés par ces sujets, même s’ils n’ont pas encore franchi le pas (mais beaucoup connaissent un ami d’un ami qui l’a fait…). 7 % i ont déjà eu recours au crowdfunding pour financer un projet (14 %i chez les 18-24 ans) et 13 %i ont déjà mis la main à la poche pour une démarche de ce type (21 %i chez les 18-34 ans).

Pour l’argent ?

Elles sont nombreuses les entreprises à surfer sur cette tendance forte :  carsharing, conciergerie de quartier, amap, potagers partagés, etc. Une bonne manière de faire des économies, mais pas que… L’économie collaborative permet certes souvent d’économiser de l’argent, mais ce n’est apparemment pas ce qui motive 49 % des sondés. Pour 40 %i d’entre eux, il s’agit avant tout de solidarité et de partage.

En ce qui concerne le thème des circuits courts par exemple, les raisons invoquées sont la meilleure qualité des produits (20 %i), leur traçabilité (16 %i) et les économies pour seulement 15 %i.

Le désir de décider et d’agir ensemble se retrouve dans la gestion de la vie publique : 70 %i ont le sentiment que les institutions devront plus tenir compte des idées de chacun à l’avenir.

« Demain » semble être au partage et à la collaboration. Une façon de vivre, mais aussi d’entreprendre qui devrait encore se développer dans les années qui viennent. Le cabinet PwC prédit même que marché mondial de l’économie collaborative devrait atteindre les 335 milliards de dollars d’ici à 2025, contre 15 milliards en 2014. Soit un bond de 63 % de croissance en 10 ans. Au rang des secteurs qui profiteront de cette envolée sont nominés : la finance collaborative (prêts entre particuliers) et le recrutement en ligne (respectivement +63 % et +37% de croissance annuelle), le logement (l’échange d’appartements par exemple), l’autopartage et la musique/vidéo en streaming.

Laisser un commentaire