Quoi ?! Un crédit immobilier professionnel serait plus cher ?

« Un crédit immobilier professionnel ? C’est comme un crédit immobilier pour ma maison, mais pour les entreprises… Non ? » Pas tout à fait. Chefs d’entreprise, lisez bien ce qui suit.

Si c’est pro, le taux est plus costaud

Quoi ?! Le taux d’un prêt immobilier professionnel serait plus élevé qu’un prêt immobilier résidentiel ? Et pourquoi cela ? Explications. Les statistiques rappellent qu’une entreprise sur deux ne passe pas le cap des cinq ans. Comprenez qu’un prêt professionnel comporte des risques. Puisque le taux d’un crédit reflète le risque (notamment), un crédit immobilier professionnel est par conséquent proposé à un taux généralement plus élevé qu’à un couple qui finance sa résidence principale. CQFD.

Mais alors, vaut-il mieux emprunter à titre personnel ou via une SCI[i] ?

Ce qui caractérise un prêt immobilier professionnel n’est pas uniquement lié au statut de l’emprunteur, mais à l’usage qui sera fait du bien immobilier à financer. Par exemple, si un particulier décide d’acquérir un bien immobilier locatif dont l’usage sera professionnel, ou dont le locataire sera une entreprise, son financement sera vraisemblablement « classé » dans la catégorie des prêts professionnels. Et cela, qu’il emprunte en son nom propre ou via une SCI.

Quel apport personnel pour un crédit immobilier professionnel ?

Il n’existe pas de règle précise en matière d’apport personnel. Toutefois, il n’est pas rare de constater qu’un financement immobilier professionnel nécessite un apport personnel supérieur ou égal à 10 % du montant du projet. Une occasion de rappeler aux emprunteurs que l’établissement de crédits n’a pas vocation à financer l’intégralité du projet, incluant le bien en lui-même et les frais y afférant.

[i] Société civile immobilière

Laisser un commentaire