Vous pensiez ne pas être concerné par le cybercrime ? Détrompez-vous.

Avoir une stratégie numérique, c’est s’exposer à des risques spécifiques. Comme le commerçant qui ouvre une nouvelle boutique dans un quartier inconnu, l’entrepreneur qui choisit d’exister sur le Web doit être au fait des risques et des bonnes pratiques relatifs à ce domaine.

L’escroquerie n°1

On ne s’en doute pas, mais l’infraction la plus courante liée au Web ne requiert pas de compétences très pointues en informatique. Il s’agit de faux ordres de virement international (FOVI) : l’escroc se fait passer pour le dirigeant d’une société auprès de son service comptabilité et lui demande d’établir un virement dans la plus grande discrétion. Il met en confiance la victime, prétexte souvent une OPA sur une société à l’étranger et demande à son interlocuteur de n’en parler à personne. Il flatte la victime en lui disant qu’elle a été choisie pour sa grande discrétion, et qu’elle sera remerciée pour ce qu’elle fait. De faux fax et de faux mails sont envoyés. Et ça marche ! En 2013, un célèbre manufacturier de pneumatiques s’est vu délesté de la somme de 1,6 million d’euros par ce système.

Le piratage informatique

Tout système relié à Internet est susceptible d’être hacké un jour et ce, quelles que soient les techniques mises en œuvre. Comme vous le faites pour votre domicile, la seule chose en votre pouvoir, c’est de mettre en place un système de sécurité le plus fiable possible et de « cacher » et d’assurer vos biens les plus précieux – c’est-à-dire vos données les plus sensibles. Les infractions liées aux Systèmes de Traitement Automatisé de Données (STAD) consistent à s’introduire dans le réseau de l’entreprise pour voler, supprimer ou encore modifier des données. Cela s’apparente à de l’espionnage industriel, mais peut également paralyser l’entreprise si les données sont nécessaires au fonctionnement de celle-ci.

La mauvaise réputation

Il est très facile de nuire à la réputation d’une personne ou d’une entreprise sur Internet. Que les critiques soient justifiées ou non, la rumeur enfle vite et peut très rapidement et très profondément nuire à l’entreprise. Voyez l’effet que peut avoir sur vous une seule mauvaise critique sur un site de réservation d’hôtel…

Il ne faut en aucun cas sous-estimer les risques liés à la présence de votre entreprise sur Internet. Cependant, de source policière, beaucoup de crimes liés au Web pourraient être évités simplement par le recrutement (permanent ou ponctuel) d’un responsable des systèmes d’information compétent chargé de mettre en œuvre les mesures de sécurité mais aussi de prévention dans ce domaine. 

Laisser un commentaire