L’économie ne serait pas si sociale et solidaire d’après les français

La majorité des Français, 76 %, considère la société française comme inégalitaire. C’est ce que révèle un sondage TNS Sofres commandé par les PEP, réseau associatif national, acteur majeur de l’éducation populaire et de l’économie sociale et solidaire. Pour celui qui souhaite entreprendre de façon solidaire, cette étude est un vade-mecum.

Des préoccupations partagées

L’emploi, l’accès aux soins et au logement sont les injustices les plus graves et les plus répandues déplorées par nos compatriotes. Mais ces chiffres varient légèrement selon leur région d’appartenance. En Normandie et en Bretagne, c’est le problème de l’emploi qui remporte les suffrages tandis qu’en Ile de France, c’est l’accès au logement qui préoccupe le plus les habitants.

En Charente

En région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, les inégalités les plus répandues se retrouvent d’après les interrogés dans l’emploi (66 %), l’accès au logement (57 %), la possibilité de se soigner correctement (52 %) et l’accès à une alimentation saine (26 %). Pour remédier à ces inégalités, les personnes interrogées considèrent qu’il faudrait aider en priorité les personnes qui gagnent très peu d’argent (50 %), les personnes vivant dans des quartiers où l’insécurité est forte (34%) et les personnes souffrant d’un handicap moteur (31%).

Pour une société “inclusive”

Une société inclusive est « une société sans privilège qui a le souci d’intégrer tous ses membres » autrement dit, une société sans inégalités et où tous et toutes ont les mêmes chances. Les valeurs qui sous-tendent ce projet de société sont pour 57 % des interrogés l’égalité, pour 48 % le respect et pour 46 % la solidarité.

Si l’État, l’école et les collectivités locales sont encore cités en premier comme les acteurs les plus capables de créer cette société, avec respectivement 41 %, 36 % et 29 %, l’entreprise n’est pas oubliée. Elle remporte les voix de 11 % des sondés. L’occasion de réfléchir au fond et à la forme de nos entreprises pour qu’elles aussi apportent leur pierre à l’édifice de cette société plus égalitaire.

Laisser un commentaire