Livré à soi-même… comment travailler quand même ?

L’entrepreneuriat, c’est aussi, et il ne fait pas s’en cacher, la joie de ne plus dépendre d’un patron, de s’organiser comme on l’entend, d’être libre enfin ! Sauf qu’il faut quand même travailler ! Quelques pistes pour ne pas sombrer dans une procrastination bien naturelle.

Les secrets d’une journée efficace

1. Organiser sa journée

C’est le B.A.-BA. Faire une liste des tâches et sous-tâches que vous avez à faire vous permettra :

  • d’établir des priorités ;
  • de créer une dynamique de travail en alternant les différents types de tâches — si la paperasse n’est pas votre truc, pourquoi ne pas décider d’y consacrer une heure par jour, par exemple ? ;
  • de planifier à long terme ;
  • de s’accorder des vacances ;
  • d’avoir la joie du travail accompli. Cela peut paraître dérisoire, mais cocher des cases « fini » dans une liste de tâches est d’un réconfort non-négligeable.

Astuce : utilisez une todolist, il en existe de tout type, de la plus basique à la plus complexe. Trello, par exemple est une todolist évoluée et collaborative.

Pour découvrir encore plus d’outils pour votre entreprise, lisez notre article Entrepreneurs : 3 outils que vous devez absolument connaître !

2. Ranger

S’il est établi qu’un peu de désordre ne nuit pas à la créativité, il est en revanche certain que ce n’est pas bon au niveau de l’efficacité. Réservez votre folie au monde réel et transformez votre ordinateur en jardin à la française.

Astuce : bien sûr, vous pouvez gérer vos mails en dossiers par projet, mais il existe plus efficace, la discussion dédiée. Essayez Slack ou encore Trello.

Pas envie…

Ça peut arriver à tout le monde. Le travail est là, mais la motivation fait défection. Ne vous laissez pas abattre ! Vous avez peut-être besoin de repos.  Sinon, pourquoi ne pas vous essayer à la méthode « Pomodoro » ? Le principe est simple : vous ne vous consacrez qu’à une seule tâche pendant 25 minutes (exit donc le téléphone, les mails et autres pauses café), puis vous vous accordez 5 minutes de vraie pause. Au bout de 4 cycles, vous avez le droit à une plus longue pause.

Pas de travail…

Utilisiez les temps morts pour :

  • Faire de la veille : Que font vos concurrents directs ? Comment se porte votre secteur d’activité ? Comment ça se passe à l’étranger ?
  • Réseauter : online par Linkedin, Viadeo et d’autres réseaux liés à votre activité ; mais aussi dans la vraie vie en organisant des rencontres autour d’un déjeuner (Colunching.com), des journées portes-ouvertes ou en participant à un salon.
  • Réfléchir… Posez-vous, faites le bilan, accordez-vous le temps d’examiner les bonnes idées auxquelles vous avez pensé pendant l’année, mais que vous avez mises de côté faute de temps. Pour cela, faites un Mindmapping !

Un commentaire

Laisser un commentaire