Meilleur score pour les entreprises que pour la société civile !

Pour la 3e année consécutive, le baromètre Kea & Partners montre que les Français retrouvent leurs valeurs dans leur entreprise, bien plus que dans la société civile. C’est plutôt une bonne nouvelle pour les dirigeants qui, bizarrement, sont plus sévères que leurs salariés envers leur propre entreprise. La valeur culturelle de l’entreprise plébiscitée par les collaborateurs est avant tout le travail en équipe, alors que le professionnalisme ne vient qu’en dernier.

Palmarès des valeurs de la culture actuelle des entreprises

25 % des personnes interrogées par Opinion Way pour le compte de Kea & Partners citent le travail en équipe dans le top des valeurs culturelles des entreprises. D’ailleurs, la notion de hiérarchie ne préoccupe que 16 % des salariés. Curieusement, le professionnalisme arrive en dernière position, avec 15 % de voix recueillies.

La focalisation des résultats est une valeur importante de la culture d’entreprise selon 20 % des personnes interrogées. Travail d’équipe et aboutissement, voici donc ce que recherchent les salariés aujourd’hui, et qu’ils ne trouvent pas dans la société civile.

L’entreprise contient plus de valeurs que la société civile

Le sondage permet aux personnes interrogées de noter à la fois leur entreprise et leur société civile, en prenant en compte le respect des valeurs auxquelles elles tiennent.

Depuis 3 ans, les Français notent leur entreprise 2 fois mieux que la société civile française. S’agissant de la société civile, ces résultats sont de pire en pire, année après année. Alors que la société civile obtenait tout de même 8,6/20 en 2012, son score n’a cessé de descendre dans le cœur des citoyens. En Europe, seule l’Italie fait pire en se retrouvant à la dernière place des mal-aimés aux yeux de ses propres habitants.

Les valeurs des Français se retrouvent dans les petites entreprises

Les salariés notent d’autant mieux leur entreprise qu’elle est petite. Les grandes firmes ne réunissent les valeurs demandées par les employés que chez 14,2 % d’entre eux, alors que les petites structures obtiennent 16,4 % de confiance.

Par ailleurs le score est bien meilleur dans le privé que dans le public, où « la culture vécue […] semble s’être dégradée en 2014 », selon le PDG de Kea & Partners, M. Arnaud Gangloff.

Laisser un commentaire