Créations d’entreprises : les secteurs qui montent en force

Qui a dit que l’économie française était atone ? Un rapport de l’INSEE sur les créations d’entreprises pointe une augmentation de 2,4 % sur 1 an. En novembre dernier, déjà 506 747 structures avaient été créées sur l’année 2014, dont la moitié sous forme d’auto-entrepreneuriat. Le secteur des commerces et transports est en tête, suivi du soutien aux entreprises et de la mécanique. À l’opposé, la construction et le bâtiment ne font plus recette.

Les Français sont auto-entrepreneurs

Le rapport de l’INSEE sur la création de sociétés nous apprend que l’auto-entreprise a représenté 51,5 % des demandes de création en novembre 2014. Cette tendance est en légère augmentation par rapport à octobre (51,4 %) et septembre (51,2 %). La France compte donc désormais 263 145 auto-entrepreneurs supplémentaires, ce qui représente une progression de 2,9 % par rapport à l’année dernière. Les 3 derniers mois ont été particulièrement productifs, l’évolution atteignant même 5,1 %.

506 747 créations d’entreprises en 11 mois !

À la fin du mois de novembre, la France comptait 506 747 entreprises supplémentaires dans sa force économique. La majeure partie des entrepreneurs ont choisi la forme individuelle (356 299), tandis que la forme sociétaire pure a été retenue pour une minorité (150 448). Ce dernier chiffre (forme sociétaire) étant un excellent indicateur sur la future “force” de notre économie.

Les commerces et les services en pole position

Les secteurs du commerce, des transports, de l’hébergement et de la restauration ont toujours été en tête des créations d’entreprises. Novembre a été particulièrement prolifique avec 13 767 nouvelles structures. Sur ce chiffre, on note que 8 958 activités concernent la réparation d’auto et de moto.

La seconde place est prise par le soutien aux entreprises, avec 9 763 nouveaux arrivants (moins qu’aux mois d’octobre et de septembre).

Loin derrière, viennent les structures opérant dans le domaine de l’enseignement, de la santé ou de l’action sociale. 5 378 unités ont vu le jour (mieux qu’en octobre avec 5 348 unités, mais moins bien qu’en septembre avec 5 524 unités).

C’est le secteur des activités financières et d’assurance qui ferme la marche avec l’arrivée de 1 196 nouvelles unités. Ce métier concurrentiel a d’ailleurs vu une centaine de candidats en moins par rapport au mois d’octobre.

Ces secteurs économiques qui gagnent et perdent en taille

Cette année, on note l’apparition de plus en plus d’entreprises liées au transport et à l’entreposage (34,9 %), et à moins d’entreprises liées aux services d’information et de communication (-2,3 %). L’hébergement et la restauration tirent leur épingle du jeu avec 9,4 % de créations d’entreprises supplémentaires. Le peu de candidats entrepreneurs dans la construction (-1,9 %) fait sans doute écho à un secteur en difficulté.

Laisser un commentaire