Marketing digital : ce qu’il faudra faire en 2015

Le 2 janvier 2015 au matin, il faudra se remettre au travail. Laisser 2014 derrière, et ses techniques de marketing digital obsolètes, pour regarder l’avenir. Exploiter ses données, les partager avec autrui, se mettre à la publicité en temps réel, voici les tendances de 2015 listées par le PDG de Magnetic, James Green, et reprises par le site frenchweb.fr.

Le big data n’est pas un gros mot

Le big data, on en a déjà beaucoup parlé en 2014. Il s’agit ni plus ni moins des données sur le comportement des internautes. Facebook et Twitter sont les précurseurs, mais en 2015 beaucoup de PME devront s’y mettre. Désormais il faudra équiper son site web de systèmes analytiques permettant de comprendre au mieux leur comportement. Par ailleurs, le moindre renseignement comme la date de naissance des membres devra être exploité pour effectuer plus de ventes. Et oui, difficile de dissocier le big data des finalités commerciales.

Le partage

Pour réussir son marketing digital en 2015, il faudra s’associer. Aujourd’hui déjà, certaines entreprises partagent leurs données avec d’autres pour obtenir une immense base exploitable. Plus l’ampleur de cette base est importante, plus les Marketeurs seront en mesure de déterminer le comportement type des futurs visiteurs avant même qu’ils ne se rendent sur le site.

Des publicités encore plus personnalisées

En 2015, il faudra se démarquer de la concurrence. Pour attirer un maximum de visiteurs sur son site et les transformer en vente, il faudra faire appel à la créativité. Personnaliser les annonces et les supports visuels, s’éloigner le plus possible de la publicité générique. D’ailleurs, grâce au big data, le marketeur pourra même élaborer plusieurs types d’annonces en fonction du visiteur.

Se mettre à la publicité en temps réel

Pour mieux vendre, éditeurs et annonceurs passeront progressivement à la publicité en temps réel. Ce que l’on appelle le RTB (Real Time Bidding) est un système de publicité programmatique achetée en temps réel. Les 3 protagonistes, annonceur, éditeur et prestataire, y gagneront en efficacité.

D’ailleurs, à ce stade, les données nous indiquent que c’est la 1ère page que vous lisez sur notre site, que vous venez de passer 1 mn 42 secondes à lire cet article, et que vous vivez en Charente… Big brother is watching you !

Laisser un commentaire