L’économie sociale et solidaire en Charente

Vous avez déjà entendu ce terme d’économie sociale et solidaire, mais savez-vous ce qu’il désigne exactement ? Connaissez-vous le potentiel de ce secteur, très bien développé en Poitou-Charentes, et proposant encore de belles opportunités pour entreprendre ? Nous vous livrons toutes les informations au sujet de l’économie sociale et solidaire pour vous aider à vous lancer.

Les chiffres de l’économie sociale et solidaire en Poitou-Charentes

L’économie sociale et solidaire (ESS) est un concept qui désigne les entreprises organisées sous forme de coopératives, groupements, mutuelles ou fondations. Le principe est de développer des activités fondées sur un concept de solidarité et d’utilité sociale. L’ESS permet donc d’innover et de concilier intérêt collectif et activités économiques. L’action se déploie à une échelle locale, avec une volonté de durabilité dans le temps. Des exemples concrets ? Les associations d’aide à domicile en milieu rural, les maisons des jeunes et de la culture, les mutuelles de santé et sociétés d’assurances ou encore les banques coopératives font partie de l’économie sociale et solidaire.

À l’échelle de la région Poitou-Charentes, le secteur est composé de 7 000 établissements ! 72 000 emplois sont générés par cette économie nouvelle, faisant du Poitou-Charentes la deuxième région de France en termes de taux d’emploi par les entreprises de l’économie sociale et solidaire, derrière la Bretagne, selon les chiffres de l’INSEE [1]. Si l’ESS s’invite dans tous les secteurs d’activités, en Poitou-Charentes, ce sont particulièrement l’action sociale, les activités de finance et l’enseignement qui sont très bien représentés.

Entreprendre en Charente avec l’économie sociale et solidaire

Entreprendre en appliquant les principes de l’ESS est désormais plus simple. Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’économie sociale et solidaire le 2 août 2014, un ensemble de mesures donnent aux entrepreneurs des solutions. Ainsi, la reprise des PME par leurs salariés est simplifiée, avec un droit d’information aux employés, qui leur permet de monter un projet de reprise collectif, et de ne plus attendre le couperet. Des mesures d’aide aux Scop (Sociétés coopératives et participatives) voient également le jour. Ce type d’entrepreneuriat devrait se développer, en Charente comme ailleurs. Représentant déjà 10% du PIB et 2,3 millions de salariés à l’échelle de la France, l’ESS est clairement encouragée par le gouvernement, pour bâtir une croissance plus durable.

Déjà, la région Poitou-Charentes affiche de beaux scores. Parmi les 7 000 établissements qui composent le secteur, on ne dénombre pas moins de 322 groupements d’employeurs (GE) qui permettent de l’emploi partagé entre plusieurs entreprises. 1 850 salariés sont ainsi mutualisés, pour le compte de 2 300 entreprises. Les Scop aussi sont en bonne santé dans la région, elles sont plus d’une centaine, et emploient 2 200 personnes [1] , soit 3% du secteur de l’ESS. Et ce n’est surement qu’un début…



[1] Etude complète sur poitou-charentes.cci.fr

Un commentaire

Laisser un commentaire