Mission développement économique

Pour développer l’activité économique dans le territoire, la communauté d’agglomération du GrandAngoulême accompagne les TPE, PME-PMI dans leurs démarches d’innovation. Comme l’illustre l’impulsion donnée au nouveau Créalab Angoulême, labo expérimental et collaboratif de fabrication via l’impression en 3D. Une mission de facilitateur qui va de pair avec l’aménagement de parcs d’activités adaptés aux besoins des entreprises.

Le Développement Économique du GrandAngoulême a deux grandes missions : l’accompagnement au développement économique local et donc au développement des entreprises, et la réalisation d’infrastructures, de parcs d’activités, qui se traduisent par des investissements importants de la collectivité.

Valoriser les compétences locales

Le GrandAngoulême soutient l’essor de Magelis, pôle image qui fédère une centaine d’entreprises (1 000 emplois) ainsi que la filière graphique-packaging, en relation avec le bassin de Grand Cognac.

L’agglomération contribue également à la structuration de la filière mécatronique qui représente quelque 6 500 emplois portés par des groupes d’envergure internationale comme Leroy Somer, DCNS, Schneider Electric, SAFT et une centaine de PME-PMI performantes.

Parmi les collectivités françaises pilotes en matière d’électromobilité grand public (service de véhicules électriques en autopartage, bornes de rechargement), le GrandAngoulême valorise un bassin de compétences formé par ces entreprises innovantes dans le domaine du stockage de l’énergie et de la réduction de la pénibilité.

Créalab et impression en 3D

La mission de soutien à l’innovation locale, tous secteurs confondus, passe par différents programmes comme la coopération entreprises-centres de recherche au travers d’appels à projets (RELATIO), l’animation et la présentation des savoir-faire (Business contact)…  ou encore par la récente impulsion donnée à l’éclosion d’un Créalab, labo expérimental et collaboratif de fabrication via l’impression en 3D.

La collectivité a pris l’engagement d’accompagner trois nouvelles filières : l’économie sociale et solidaire, les industries créatives et culturelles et l’économie numérique. La mise en place du Créalab Angoulême, dans le cadre d’un programme européen, s’inscrit dans une démarche très volontariste de valorisation des échanges, de la créativité, en facilitant l’accès à une technique numérique appelée à révolutionner les modes de production.

Le Créalab Angoulême, constitué en association, s’ouvrira aux porteurs de projets et au public, dès mi-mai. Le lieu se composera de trois espaces : un Laboratoire d’idées pouvant rassembler chefs d’entreprises et étudiants, un Atelier de fabrication avec prototypage d’objets par impression 3D et un Magasin des usages (tests, échanges, showroom…).

Pour accompagner l’innovation et la création d’entreprises, le GrandAngoulême s’appuie également sur la pépinière et l’hôtel d’entreprises du Grand Girac et sur son expertise en matière des dispositifs de conseils et de financements.

Territoire attractif

Parallèlement, l’agglomération développe l’attractivité du territoire grâce à l’aménagement d’infrastructures diversifiées : une vingtaine de parcs d’activités accueillent quelque 700 entreprises. A Angoulême, les Molines sud, parc destiné à des activités artisanales et à des sociétés de services, les Molines nord, village d’entreprises et l’îlot Charité, pôle insertion, figurent parmi les dernières réalisations.

Dans ce domaine du foncier et de l’immobilier d’entreprises, le GrandAngoulême met le cap sur de nouveaux projets décisifs pour l’avenir : la création d’un grand parc tertiaire à L’Isle-d’Espagnac et l’étude de positionnement stratégique du pôle économique de la future gare LGV d’Angoulême.

 

vu_mag

Laisser un commentaire