Entreprises : avez-vous anticipé une éventuelle perte d’exploitation ?

Si demain, un incendie, un dégât des eaux ou tout autre acte de vandalisme vous oblige à arrêter ou à réduire votre activité, avez-vous pensé aux conséquences financières ? En cas problème et d’arrêt de l’activité, votre situation financière peut devenir très difficile : les charges fixes sont maintenues et vous devez effectuer des dépenses supplémentaires pour trouver une issue, racheter du matériel, etc. Disposer d’une assurance multirisques contre la perte d’exploitation vous permet d’éviter de vous retrouver dans la zone rouge. Présentation.

Perte d’exploitation : quelles sont les conséquences pour votre activité ?

Que signifie exactement la perte d’exploitation ? Il s’agit de la réduction ou de l’arrêt total de l’activité après un fait grave tel un sinistre, qui entraîne la destruction de l’outil de travail. Impossible de générer du chiffre d’affaires, ni même d’ouvrir le magasin dans le cas d’une activité de vente… L’argent ne peut plus rentrer, mais les dépenses, elles, continuent. Il faut payer les salariés et respecter le planning financier (remboursement des prêts à la banque, paiement des loyers, amortissement du matériel). Il est essentiel de trouver de nouvelles solutions, et donc de réinvestir (achat de matériel, réparation du local, frais de déménagement). Les dépenses s’accumulent.

Entre la date du sinistre et la reprise de l’activité, des semaines, voire des mois peuvent d’écouler. Comment faire face à cette situation ? Il est capital de se prémunir contre les risques en choisissant une assurance commerce multirisque qui couvre les risques essentiels et vous aide à vous relancer.

Les risques contre lesquels vous devez protéger votre entreprise

Pour ne pas subir de pertes financières suite à la destruction de matériel ou à la dégradation de locaux, il faut souscrire une assurance qui protège contre les risques tels que :

  • Les incendies et explosions : le matériel perdu dans un tel sinistre, ainsi que les dégâts dus à l’intervention des pompiers peuvent être remboursés. Pour le matériel récent (moins de 3 ans) un remboursement en valeur à neuf est possible. Pour du matériel plus âgé, c’est un remboursement en valeur d’usage (valeur de remplacement, vétusté déduite) qui est réalisé.
  • Les incidents et dommages électriques : des problèmes d’électricité peuvent détériorer du matériel de manière directe (produit électrique ou électronique, notamment à cause de surtension) ou engendrer des pertes de marchandise (thermostat ne fonctionnant plus). Avec une couverture complète, les dommages directs et les produits perdus sont couverts.
  • Les dégâts des eaux et problèmes de gel ou de neige : les dommages directs suite à des intempéries peuvent être couverts par une assurance multirisques. Vérifiez que vous disposez d’une garantie pour les dommages à cause du poids de la neige sur les toitures, ou encore des impacts de la grêle si vous êtes situés dans une zone à risques.
  • Le vandalisme : il n’y pas que les dégâts causés par les voleurs dont il faut se protéger ! Des actes de vandalisme (intérieur ou extérieur) peuvent entraîner des pertes financières importantes, même sans vol : stores cassés, tags ou bureaux saccagés.

Une assurance multirisques qui vous protège en cas de perte d’exploitation est essentielle pour éviter le pire… Sans rentrées d’argent, et en l’absence d’indemnisations, vous pourriez arriver à une fermeture et une cessation de l’activité pure et simple.

Laisser un commentaire