Interview de Claire BOITEUX, spécialisée dans le pilotage d’entreprises

Benjamin Ribano

BR : Bonjour Claire, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

CB : A tout juste 40 ans, maman de deux grands enfants, je viens de créer ma société d’accompagnement des TPE, MLC Synergie. Originaire de l’Est de la France, je vis en Charente depuis presque 20 ans et j’habite aujourd’hui à Jauldes.

BR : Avant de nous parler de votre jeune entreprise, pourriez-vous nous faire part de votre parcours ?

CB : J’ai suivi des études de langues avec pour objectif  de travailler dans le tourisme et plus précisément dans la promotion du cognac. Lorsque je suis entrée dans la banque, je pensais n’y rester qu’une année ou deux au maximum, assez pour acquérir une première expérience professionnelle. J’y ai finalement passé 18 années, ce qui m’a permis d’acquérir une solide connaissance de monde de l’entreprise.

BR : Vous venez de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Qu’est-ce qui vous a poussé à quitter votre
situation pour entreprendre? Qu’attendez-vous de cette aventure ?

CB : Sans doute l’incontournable « bilan de la quarantaine »… En réfléchissant à ce que j’attendais de ma vie professionnelle pour les 20 années à venir, j’ai su qu’il me fallait agir et prendre un nouveau chemin. Le milieu de la banque et des assurances, la force d’une grande entreprise m’ont beaucoup apporté mais j’avais envie de mettre ma carrière en adéquation avec ma personnalité. Je suis une personne fonceuse, curieuse et tournée vers les autres et j’ai besoin de me sentir utile. Ma rencontre avec Rivalis est née de ce besoin et, dans la foulée, la création de ma société MLC SYNERGIE, spécialisée dans l’accompagnement des TPE. Renoncer à la stabilité pour me lancer dans l’inconnu n’a pas été simple mais ce choix s’est rapidement imposé comme une évidence. J’aime la richesse des rencontres que permet mon métier, les émotions que procure le fait d’accompagner, dans les bons comme dans les mauvais moments. Chaque jour est un nouveau challenge et c’est passionnant !

BR : Quels services proposez-vous à nos entrepreneurs de Charente (et d’ailleurs) ? Quels sont les avantages? Et tout cela a un coût j’imagine ?

CB : Selon moi, la chose la plus importante pour un chef d’entreprise aujourd’hui, c’est de ne plus être seul face aux problèmes du quotidien. Pourquoi les artisans et les commerçants n’auraient-ils pas droit eux aussi aux conseils et à l’accompagnement dont bénéficient les dirigeants des grands groupes ? Mon rôle est justement d’accompagner ces entrepreneurs courageux pour leur permettre de piloter leur entreprise en temps réel, de ne plus avancer « à vue » dans l’attente du bilan de fin d’année, de mettre en œuvre immédiatement des actions correctives si besoin mais aussi de se développer dans les meilleures conditions.

Mon travail se fait en 2 phases. Je commence par étudier le fonctionnement actuel de l’entreprise et par dresser son « potentiel » à l’aide de l’outil de pilotage Rivalis et je dégage les axes de progrès ou de développement pour les années à venir. Ensuite j’accompagne chaque mois le chef d’entreprise sur les axes définis ensemble (amélioration de la trésorerie, développement, rentabilité des devis etc.).

Le coût de cette prestation dépend de la structure de l’entreprise. Le coût minimum (dépendant du CA) pour l’étude de l’entreprise, son potentiel, l’installation et la formation à l’outil de pilotage est de 1800 € HT. Puis la prestation mensuelle est de 300 € HT et ce, quel que soit le nombre d’heures passées pour l’entreprise.

J’ai l’habitude de dire que je ne suis pas « une charge » pour l’entreprise mais bien « un investissement » : les résultats en termes de chiffre d’affaires et de sérénité se font ressentir très rapidement !

BR : D’après vous, quelles qualités un entrepreneur doit-il réunir pour « remporter ce défi» ?

CB : Il faut l’envie de faire et le goût de bien faire, la faculté de se remettre constamment en question, de grandes capacités d’écoute et le désir d’apprendre.

BR : Certains disent qu’en temps de crise, il faut être patient, et attendre des jours meilleurs. Ont-ils
raison ou tort d’après vous ? Quel est votre avis ?

CB : Je ne dirais pas qu’ils ont raison ou tort, je crois que, si l’on n’est pas prêt à croire en l’avenir, à se projeter, à être positif, on prend un seul risque mais il est majeur : celui de passer à côté de belles réussites et, à terme, d’engendrer des générations de défaitistes. On n’a jamais gagné aucune course en restant à côté de la piste !

BR : Pour conclure Claire, avez-vous une maxime ou un proverbe qui vous donne de l’élan dans les bons moments comme dans les plus difficiles ?

CB : « En toutes choses, les épreuves et les échecs conduisent à l’expérience et l’expérience finit par se traduire par l’excellence », de Michael Aguilar (auteur et conférencier expert en motivation).

BR : Merci Claire pour ce partage d’expérience. Et bonne aventure entrepreneuriale à vous !

Si vous souhaitez contacter Claire BOITEUX, spécialisée dans le pilotage d’entreprises, voici ses coordonnées : 06.79.11.89.79.

Un commentaire

  • Christophe@location utilitaire 21 / 05 / 2014 Reply

    Très bel article qui est une grande source de motivation par les temps qui courent… Bravo Claire!!!

Laisser un commentaire