Jean-Paul BLIN, créateur d’ID Boost, nous présente son métier de courtier en travaux

Benjamin Ribano

BR : Bonjour Jean-Paul, avant de nous parler de votre entreprise, pouvez-vous vous présenter et nous faire part de votre parcours ?

JPB : Bonjour.  A l’origine je suis « Ch’ti ». Je suis arrivé et ai fait ma vie en Charente suite à une mutation, il y a de cela quelques années. De formation technique, j’ai travaillé dans l’industrie comme électricien, mécanicien, automaticien, responsable de service maintenance ou encore chef de projet. Toutes ces expériences vraiment très intéressantes m’ont permis d’apprendre et de gérer beaucoup de projets.  Mais bien avant cela, j’ai commencé très jeune à rénover des maisons. Parfois maçon, électricien, plombier, plaquiste, carreleur ou couvreur, j’ai fais de nombreux chantiers, le dernier étant la construction d’une maison à ossature bois en collaboration avec un architecte.

BR : Vous avez créé votre entreprise en Charente. Comment vous est venue cette envie ?

JPB : Plusieurs raisons, notamment économiques, ont compromis mon emploi dans l’industrie. Cela a été pour moi une opportunité de concrétiser un vieux projet : celui de créer mon entreprise ! Mais à l’ origine, le projet était de m’installer comme électricien et très certainement aussi plombier-chauffagiste. Mais un tel projet ne se fait pas à la légère. Il y a beaucoup de choses à préparer, beaucoup de questions auxquelles il faut trouver des réponses… C’est en réfléchissant à l’organisation de ma future entreprise, et notamment sur « comment gérer la démarche commerciale tout en étant aussi sur mes chantiers ?  Comment trouver mes clients ? »… que j’ai découvert le métier de “Courtier en Travaux”.

BR : Quels services apportez-vous ? A qui s’adressent-ils ? Quels avantages ? Dites-nous tout.

JPB : Le courtier en travaux est au service des artisans et entreprises du bâtiment. C’est un véritable partenariat. Je propose un service commercial innovant et mutualisé entre toutes les entreprises de mon réseau. Je leur  trouve plus de chantiers tout en leur faisant gagner beaucoup de temps sur leurs démarches commerciales.

Les Clients voulant faire des travaux, qu’ils soient particuliers ou professionnels, y trouvent aussi leur intérêt, et pas des moindres. Je les aide, les accompagne et les conseille sur les différentes solutions envisageables pour leur projet.  Et surtout, je leur propose de sécuriser les choix des entreprises. Je présente les devis d’entreprises que j’ai préalablement sélectionné pour :

  • leur sérieux,
  • leur fiabilité,
  • la qualité de leur travail,
  • leur bon rapport qualité-prix.

Le processus de sélection que j’ai mis en place est vraiment très complet. Je contrôle de nombreux points administratif me permettant de certifier que l’entreprise est en règle, viable et bien assurée. Je fais aussi systématiquement après chaque chantier une visite de satisfaction client, me permettant de ne proposer que des entreprises de qualité et recommandables.

Un des autres avantages est que je suis indépendant. Je n’ai pas d’intérêt à travailler avec une entreprise plutôt qu’une autre. Je suis donc objectif dans le choix des entreprises les mieux adaptées pour le projet du client.

BR : Et vous Jean-Paul, comment avez-vous préparé votre création d’entreprise ? Etude de marché ? Accompagnements ? Communication ? etc…

JPB : A l’époque où je préparais ma reconversion, j’avais l’avantage d’être encore salarié, ce qui m’a laissé le temps de réfléchir et de bien préparer mon projet. Cela m’a pris près d’un an ! C’est long, mais il ne faut pas oublier que j’ai découvert un nouveau métier et changé de projet en cours de route. J’ai rencontré des personnes à la Chambre des métiers et à la Chambre du commerce et de l’industrie, qui m’ont orienté et conseillé sur les démarches à suivre pour tout créateur d’entreprise. J’ai aussi suivi plusieurs formations, de marketing, de communication, mais les plus importantes, ce sont celles du GNCTI (Groupement National de Courtiers en Travaux Indépendants) qui m’ont donné les bases du métier : où trouver les éléments pour faire mon étude de marché, etc.

BR : Comment voyez-vous votre entreprise dans 3 ans ?

JPB : 3 ans c’est le temps que je me suis donné pour atteindre le rythme de croisière de l’entreprise avec ma seule participation. Si tout se passe comme prévu, que le chiffre d’affaires prévisionnel est atteint, j’envisage d’embaucher un autre courtier.

BR : Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à un créateur d’entreprise Charentais ?

JPB : 3 conseils, c’est peu tellement il y a des choses à faire et à prévoir. Voici, pour moi, les plus importants :

  • Surtout ne pas vouloir aller trop vite et prendre le temps nécessaire pour bien préparer son projet sous tous ses aspects.
  • De se faire aider et accompagner au maximum par les structures existantes pour vous aider à la création d’entreprise, à commencer par la Chambre des métiers et la Chambre du commerce et de l’industrie.
  • Pour ceux qui voudront être courtier en travaux, suivre les formations du GNCTI.

BR : Pour conclure Jean-Paul, avez-vous une maxime ou un proverbe qui vous donne de l’élan ?

JPB : « Ne jamais dire je ne sais pas faire, avant même d’avoir essayé »  ce que j’entends par essayer cela peut aussi être se donner les moyens d’y arriver.

Merci Jean-Paul pour ce partage d’expérience. Vous souhaitez en savoir davantage sur le courtage en travaux ou tout simplement contacter Jean-Paul pour qu’il vous accompagne dans la réalisation de votre projet ? Rendez-vous ici.

Laisser un commentaire