Clarence PIEL présente CLEMENTZ Partners, cabinet de conseil en innovation

Benjamin Ribano

BR : Bonjour Clarence, pourriez-vous vous présenter et nous faire part de votre parcours ?

CP : Bonjour Benjamin. Je m’appelle Clarence Piel. Je suis consultant sénior au cabinet Clementz Partners. Ma formation initiale est universitaire. Je suis diplômée d’un master de Sciences de la Vie de l’université UPMC Sorbonne Universités et d’un mastère Business. J’ai réalisé une partie de sa carrière dans l’industrie, puis dans le conseil, avant de rejoindre Clementz pour continuer à valoriser ma double compétence technique et business.

BR : Vous avez participé à la création de Clementz Partners. Quelle en est la genèse ?

CP : J’ai travaillé à plusieurs reprises dans des cabinets de conseils en financement et management de l’innovation et de la R&D. Dans cette nouvelle structure, je suis en terrain connu quand il s’agit à nouveau de travailler avec les patrons de PME pour faciliter l’accès aux financements de leurs projets innovants.

BR : Pourriez-vous nous en dire davantage sur les services que vous proposez aux entreprises ?

CP : Notre principal métier est de chercher et de de trouver des financements privés, para-publics et publics pour tous les projets d’entreprises, en particulier les projets d’innovation de PME en forte croissance. Il peut s’agir d’accompagnement à la recherche de levée de fonds, même aux premiers stades du développement ou la recherche d’aides publiques financières ou techniques. Sur ce sujet, on oublie souvent qu’en France, nous sommes des champions.

BR : Avez-vous des exemples concrets de problématiques auxquelles vous avez pu répondre ?

CP : Ce mois-ci, nous avons orienté une TPE innovante, pour sa seconde levée de fonds de 250.000 €, vers deux réseaux de business angels spécialisés qui sont parfaitement dans la cible. Après plusieurs semaines de travail, une PME cliente a reçu l’accord pour une enveloppe de 280.000 € de prêt à taux zero et 75.000 € de subvention, pour soutenir son plan d’investissement et d’embauche à 24 mois. Une PMI dans un secteur plutôt traditionnel vient, grâce à notre intervention, de conclure un prêt participatif de 60.000 €. Enfin une TPE très innovante vient d’obtenir l’accord d’un organisme public pour le financement d’un projet d’innovation technologique. Le budget est de 180.000 euros sur 3 ans.

BR : Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui souhaitent innover mais qui hésitent pour des raisons financières ?

CP : Les entreprises n’ont pas trop le choix. L’innovation comme l’exportation sont les deux moteurs du développement. Or en France, pour avoir comparé les systèmes en Europe, nous avons la chance de disposer d’un panel d’aides financières et techniques de soutien à l’innovation assez exceptionnel.  Donc ceux qui veulent innover trouveront les dispositifs d’aides financières pour leur projet d’innovation, d’autant plus facilement qu’ils se feront accompagner par des spécialistes comme nous.

BR : Pour conclure Clarence, avez-vous une maxime ou un proverbe qui vous donne de l’élan ?

CP : Oui, il y en a plusieurs mais j’aime bien l’encouragement de Steve Jobs “Inventons demain plutôt que de passer notre temps à nous soucier de ce qui s’est passé hier.”

Merci Clarence pour votre témoignage. Pour en savoir plus sur le cabinet CLEMENTZ Partners, rendez-vous sur ce lien.

Laisser un commentaire