Activité en Poitou-Charentes : retour sur 2012, les perspectives pour 2013

Benjamin Ribano

L’année 2012 fut une année difficile sur le plan économique, marquée par un PIB stagnant (+0,1%), après une croissance de 1,7% en 2011. Ce constat à l’échelle national de morosité et de climat des affaires tendu masque de grandes disparités selon les secteurs et les régions. Regardons aujourd’hui en détail les enseignements à tirer de l’activité économique en Poitou-Charentes en 2012, et les perspectives 2013, selon le rapport de la Conjoncture en Région réalisé par la Banque de France.

Une activité en progression dans certains secteurs en 2012

Voir son Chiffre d’Affaires progresser en 2012, un doux rêve inaccessible ? Et pourtant ! Dans les secteurs de l’industrie, du commerce de gros et de la grande distribution, les chiffres sont à la hausse. Le CA dans le domaine du commerce de gros a même bondit de 8,4% sur une année, celui de la grande distribution de 3,7% ! Sans surprise, du coté industriel, c’est l’agroalimentaire qui dope l’activité. Une augmentation des prix, ainsi qu’un accroissement des chiffres d’affaires dans la fabrication de boissons , la transformation de la viande et la fabrication de produits laitiers est à noter. Dans le commerce de gros, les ventes ont su tirer profit  des perturbations climatiques qu’ont connu divers pays producteurs.

Les services marchands ainsi que le secteur de la construction ne sont eux pas à la fête. Repli de 1,5% pour les premiers nommés, et chute de 5,3% pour la construction… « Comme attendu, la baisse a été plus marquée dans le gros-œuvre (-8,7%) que dans le second-œuvre (-2,9%), ces évolutions étant à mettre en parallèle avec la baisse du nombre de logements commencés que connaît notre région » précise le rapport de la Banque de France. Ces deux secteurs ont d’ailleurs vus leurs effectifs réduits (-1,1% pour la construction) ou stagner (+0,5% pour les services marchands).

Les perspectives 2013 en Poitou-Charentes

Quels sont les secteurs pourvoyeurs d’emploi en Poitou-Charentes en 2013 ? Les perspectives ne sont guère encourageantes dans la construction, avec un repli anticipé de -2,6%, ni même dans l’industrie ou les services marchands (respectivement -1,4% et +0,8% estimés en terme d’effectifs).

Ce sont les secteurs du commerce de gros et de la grande distribution qui devraient continuer de progresser, en marquant tout de même le pas comparé à 2012. La croissance devrait frôler les 6% pour le commerce de gros, et s’établir à 2,5% dans la grande distribution,  avec un bon équilibre entre hypermarchés (+2,9%) et supermarchés (+2,1%). La Banque de France projette également un retour dans le vert pour les services marchands, avec une croissance de 1,6% du CA sur 2013. Le transport et l’hôtellerie devraient permettre ce résultat, bien que pour ce dernier secteur, une partie des résultats pourrait dépendre des conditions météorologiques durant la saison estivale.

Source :  rapport de la Conjoncture en Région réalisé par la Banque de France

Laisser un commentaire