10 conseils aux créateurs d’entreprises pour financer leur projet

Benjamin Ribano

10 conseils aux créateurs d’entreprises pour financer leur projet

De l’idée à la “naissance juridique” de l’entreprise, de nombreuses étapes sont à valider avant de se lancer. La recherche de financement est naturellement une des étapes clés. Pour décrocher une subvention, un prêt d’honneur ou un financement bancaire, le leitmotiv reste le même : être bien préparé et accompagné. Voici des conseils (non exhaustifs) pour mettre toutes les chances de son côté et obtenir un financement pour créer sa boîte.

1- Réunir un apport personnel suffisant. Créer une entreprise nécessite des fonds (souvent plus qu’on ne le croit). Les banques exigent généralement un apport personnel de 25 à 40% minimum pour envisager d’accompagner un projet.

2- Avoir un parcours de formation et une expérience professionnelle en cohérence avec le projet. Les établissements bancaires sont très attentifs au parcours de l’entrepreneur. En effet, 1 entreprise sur 3 ne survit pas aux 3 premières années d’activité, principalement à cause de cela.

3- Valider son concept par une étude de marché. Des sociétés spécialisées sont en capacité de réaliser de telles prestations. Pour ceux qui ne souhaitent pas dépenser tout leur budget à cette étape, une enquête auprès de potentiels clients et d’acteurs du marché peut s’avérer suffisante pour déterminer si le besoin est là. A cela s’ajoute une étude des principaux concurrents et des services actuellement proposés sur le marché.

4- Décrire ses produits et services, son positionnement, sa cible. Bref, décrire son projet autant que possible.

5- Se faire accompagner par des réseaux d’aide à la création d’entreprise. Ces réseaux permettent notamment de faire mûrir le projet et d’éviter de commettre des impairs.

6- Réaliser un prévisionnel d’activité (ou plutôt 2…). Un prévisionnel d’activité permet de fixer les bases financières sur lesquelles reposent le projet. Il permet notamment de faire émerger les besoins et les ressources nécessaires à la réalisation du projet ( le fameux plan de financement). Pourquoi 2 prévisionnels ? Les financeurs apprécient d’avoir 2 scénarios : un scénario à l’équilibre pour connaître le point mort (seuil de rentabilité) et un scénario correspondant à l’objectif à atteindre. Il est conseillé de faire réaliser ce document par un expert comptable. Certains acceptent de le réaliser gratuitement s’ils vous accompagnent ensuite pour tenir la comptabilité de votre future entreprise.

7- Identifier les aides financières aux créateurs d’entreprises. Il existe plusieurs structures locales qui peuvent aider l’entrepreneur par le biais de subventions ou de prêts d’honneur. Attendez-vous à rédiger des dossiers pour pouvoir y prétendre…

8- Rédiger et constituer un dossier de demande de financement spécifique aux banques. Ce document s’apparente à un business plan (sans en être un) qui doit correspondre au format bancaire pour produire les meilleurs effets. Ce document soigneusement rédigé de 10 à 15 pages est capital ! Si les banques jugent surtout l’Homme (l’équipe) et le projet, le dossier et son contenu sont des fondamentaux qui conditionnent l’obtention du financement. Il faudra veiller à accompagner le dossier de tous les documents justificatifs nécessaires. Les banques ont horreur de manquer de documents… Vous pouvez également vous faire accompagner dans cette démarche par un courtier en crédit professionnel qui prendra notamment en charge cette paperasse et négociera pour votre compte.

9- La Banque est la dernière à consulter. Inutile d’aller démarcher des banques tant que le projet n’est pas “ficelé”. La solide préparation dont vous aurez fait preuve aura toute sa pertinence à cette étape décisive qu’est la recherche de financement bancaire.

10- Bien préparer l’entretien bancaire. Au même titre qu’un entretien d’embauche, il y a des règles à respecter. Etre ponctuel, avoir une tenue de circonstance, apporter tous les documents nécessaires, bien connaître son projet. La liste n’est pas exhaustive… Attention, vous n’aurez qu’une seule occasion de faire une bonne 1ère impression.

Laisser un commentaire