Interview de Stéphane TRAUMAT, serial entrepreneur de Charente

Benjamin Ribano

BR : Bonjour Stéphane. Avant de parler de votre entreprise, pourriez-vous vous présenter et nous préciser votre parcours ?

ST : Je m’appelle Stéphane Traumat, j”ai 34 ans et j’habite à Angoulême. J’ai commencé à travailler dans une société d’informatique à Angoulême après avoir obtenu mon DUT à l”université de La Rochelle. Au bout de deux ans dans cette société, j’ai posé ma démission afin de me mettre à mon compte à l’age de 23 ans.

BR : Parlez-nous de votre entreprise. Quels services propose-t-elle ? A qui s’adressent-ils ?

ST : Pour être exact, j’ai des participations dans plusieurs entreprises et j’ai donc plusieurs activités :

  • Scub : nous fournissons du conseil et nous développons des applications spécifiques (classique, mobile, web…) afin de résoudre les problématiques les plus importantes et les plus pressantes des nos clients.
  • Square Solutions : nous sommes éditeur d’un logiciel de gestion de la relation client pour les métiers de l’assurance et de la mutuelle santé.
  • Arrow Group : nous sommes spécialisés dans l’IT pour les métiers de la banque, finance et assurance.
  • Oak Invest : il s’agit de notre société d’investissement qui nous permet de prendre des participations dans des sociétés d”informatique qui nous paraissent prometteuses. L”idée étant d’apporter à ces entreprises notre expérience et notre carnet d”adresse afin d’accélérer leur développement.

Je participe aussi à la vie associative. Après avoir été pendant deux ans le président du cluster SPN qui regroupe une centaine d”entreprises TIC, je suis resté vice président et travaille plus particulièrement sur l’international et l’innovation pour les entreprises du numérique de la région.

Vous pouvez trouver le détail de tout ce que je fais sur mon profil about.me/straumat.

BR : Comment se sont déroulées les premières années suivant la création de votre entreprise ? Etait-ce des années difficiles ou euphoriques ?

ST : Difficiles et euphoriques !

Difficile car je n”avais pas reçu de formation à l’entrepreneuriat, j’ai donc fait mon apprentissage en faisant toutes les erreurs possibles. J’aurai gagné beaucoup temps en me préparant un peu mieux et en apprenant ce qu’était le management, les business plan, la trésorerie…

Mais c’était aussi euphorique car j”ai eu de belles victoires et de belles aventures. Mes premières conférences, le premier livre que j’ai écrit, les premiers clients importants comme la RATP…

BR : Stéphane, vous vous investissez également dans d’autres activités. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

ST : En ayant été président du SPN, en voyant certains créateurs et en me basant sur ma propre expérience, je me suis rendu compte que beaucoup d’entreprises pourrait accélérer grandement leur développement si elles étaient accompagnées par quelqu’un qui était déjà passé par là où elles vont passer.

Via Oak Invest, nous nous proposons donc de devenir des associés minoritaires d’entreprises afin de leur apporter notre réseau de contacts, notre expérience d’entrepreneur, nos équipes de développement, notre vision stratégique, nos compétences en gestion de projets ainsi que notre expertise dans les technologies de l’information et les logiciels libres.

L”idée étant d”apporter des fonds mais surtout un accompagnement sur mesure pour aider le chef d”entreprise à passer plus rapidement les étapes auxquelles il va faire face.

BR : En tant qu’entrepreneur expérimenté, quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui ont créé leur entreprise depuis peu ?

ST : Je conseillerai surtout aux entrepreneurs de prendre le temps de se préparer avant de se lancer ! car une fois l’activité démarrée, on a beaucoup moins de temps et la pression du chiffre et des résultats arrive très rapidement. Il est donc fondamental de bien se préparer et de toujours apprendre, surtout quand, comme moi, on est autodidacte. Il y a plein de livres  fantastiques sur le management, la finance, le business plan, l’innovation… chaque livre est une opportunité de s’améliorer et de changer complètement sa vision !

Certains livres peuvent littéralement changer votre vie.

BR : Pour conclure Stéphane, avez-vous une maxime ou un proverbe qui vous donne de l’élan ?

ST : Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Stéphane, je vous remercie pour ce témoignage et ces précieux conseils.

Laisser un commentaire