La Bourse Régionale Désir d’Entreprendre en Charente

Dans le cadre de création d’emplois en Poitou-Charentes, la BRDE est conçue spécialement pour les individus porteurs de projets ou souhaitant reprendre une entreprise. L’aide est cependant conditionnée par le respect d’un certain nombre de critères.

Les bénéficiaires de la Bourse Régionale Désir d’Entreprendre ou BRDE

La BRDE s’adresse notamment aux individus âgés de plus de 18 ans, quel que soit leur statut : salarié, sans emploi, étudiant, etc. Plus précisément, elle est destinée au financement de démarrage ou de reprise d’entreprise. Quoi qu’il en soit, afin d’en bénéficier, les candidats doivent se soumettre à un certain nombre d’engagements. Ainsi, peut tirer profit de l’aide toute personne porteuse de projet de moins d’un an. Cependant, cette dernière se doit de faire la promesse de ne pas cumuler sa fonction d’entrepreneur avec sa qualité de salarié. Les personnes ayant déjà bénéficié d’une BRDE ne peuvent en profiter à nouveau.

Les objectifs de la bourse BRDE

Cette bourse s’apparente à un tremplin pour les personnes souhaitant reprendre ou créer une entreprise. Ce dispositif consiste à appuyer le bénéficiaire durant le démarrage de l’activité, notamment sur le plan financier. Un Atelier de la Création se charge par ailleurs de lui trouver un partenaire fiable pour éviter les erreurs de débutant. En outre, un système de suivi-évaluation permet d’exercer un contrôle permanent de l’activité afin de s’assurer d’un rendement meilleur.

Le contenu de l’aide

Selon l’envergure du projet, le montant dont peut bénéficier le porteur du projet peut varier entre 1 000 euros et 10 000 euros. Cependant, l’octroi de l’aide est conditionné par la faisabilité du projet ou le nombre d’emplois susceptibles d’être créés par exemple. Le dispositif accorde aux femmes créatrices le privilège de pouvoir profiter d’une bonification supplémentaire qui peut aller jusqu’à 20 % du montant total de la bourse. Toutefois, le montant total de l’aide ne doit pas dépasser 12 000 euros. Un remboursement de la totalité des sommes versées est exigé du bénéficiaire dans le cas d’une revente ou d’une délocalisation de l’activité. Pour cela, un délai de 3 ans lui est alors accordé.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Laisser un commentaire