Le dispositif Nacre pour créer son entreprise

Le dispositif Nacre est destiné à accompagner les personnes porteuses de projets de création ou de reprise d’entreprise. Cette aide s’adresse plus particulièrement aux chômeurs et aux bénéficiaires de l’allocation spécifique de solidarité et du revenu de solidarité active. Il se déroule en trois étapes.

La phase de montage du projet

Cette première phase est une sorte d’appui technique à l’élaboration du dossier. Elle est confiée à un opérateur d’accompagnement Nacre. Un contrat signé par les deux parties, à savoir l’opérateur et le bénéficiaire, officialise le partenariat. Ce dernier porte notamment sur les obligations auxquelles doivent se soumettre les contractants : assiduité, délais, etc. C’est également au cours de cette première étape que doit être établie la faisabilité du projet. Elle a également pour but de fournir à l’entrepreneur des documents complets destinés à convaincre les futurs partenaires tiers pour la validation du dossier. Elle peut durer jusqu’à 4 mois pour les projets de création.

Le financement du projet

Durant cette seconde phase, l’opérateur prend en charge toutes les dispositions nécessaires afin de trouver un bailleur pour la réalisation du projet. Les activités présentant un bon équilibre de financement peuvent même bénéficier d’un « prêt à taux zéro nacre ». Le montant plafond accordé au futur entrepreneur est par ailleurs de 10 000 €. Toutefois, pour en bénéficier, il doit être cumulé avec d’autres types d’emprunts. Quoi qu’il en soit, l’entrepreneur doit respecter le délai de remboursement imposé par l’opérateur dont la première échéance sera payée pendant les premières années de la 3e phase. En général, cette étape peut durer jusqu’à 6 mois selon l’envergure du projet.

Le développement de l’entreprise

La phase de développement est la 3è étape du dispositif. Durant celle-ci, l’opérateur nacre joue le rôle d’un consultant, en donnant des conseils avisés au nouveau dirigeant. Pour les candidats ayant déjà bénéficié des 2 précédentes phases, le partenariat avec l’opérateur doit être renouvelé par la signature d’un contrat annexe. Dans le cas contraire, l’officialisation de celui-ci doit être accompagnée d’un contrat signé par les deux parties prenantes. Cette dernière phase a pour principale vocation de fournir des expertises à l’entrepreneur afin qu’il puisse démarrer dans les meilleures conditions son entreprise.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Laisser un commentaire